Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

dimanche 13 juillet 2014

FOSSILES ET EMPREINTES IMPOSSIBLES


C'est à partir des exceptions que naissent de nouvelles théories




Empreinte de chaussure dans l’Utah : 500 millions d’années


En 1968, un minéralogiste amateur W.J. Meister, à la recherche de fossiles de trilobites et de brachiopodes, vieux de 500 millions d'années, à Antelope Spring ( Utah ), trouva, à sa grande surprise en brisant une roche, ce qui ressemble à une empreinte de chaussure. Sur cette empreinte apparaît un trilobite écrasé.





Os humains au Missouri : 425 millions d'années

Un article du Scientific American, en 1880, rapporte la découverte d'un crâne humain, de morceaux de côtes, de vertèbres et d'une clavicule, dans une mine de fer près de Dry Branch, dans le comté de Franklin ( Missouri ), à une profondeur de 50 mètres, avec deux pointes de flèches en silex ainsi que du charbon de bois. En les manipulant, les os se brisèrent. Deux semaines et demi plus tard, 1,5 mètre plus bas, le Dr Booth trouva d'autres restes ( un fémur, des vertèbres et d'autres morceaux de bois carbonisés ), sur une couche de minerai de fer qui portait des marques de tissage. L'âge estimé de ce minerai est de 425 millions d'années.
Empreintes d'Hominidés au Kentucky : 300 millions d’années

En 1885, au sommet de Big Hill dans les monts Cumberland, dans le comté de Jackson ( Kentucky ), une série de traces ont été découvertes dans du grès carbonifère d'environ 300 millions d'années. Parmi les traces d'ours et celles d'un animal ressemblant à un grand cheval, il y avait deux empreintes d'hominidés de bonne taille, aux orteils bien écartés. Ces traces furent examinées par le Professeur J. F. Brown, du collège de Borea.



Le crâne de Mahanoy : 280 millions d'années

Ed Conrad découvrit dans la région de Mahanoy aux USA des choses bien surprenante. La première trouvaille fut un rocher contenant une inclusion dont les contours ressemblaient à un crâne vu de dessous. Sa deuxième trouvaille fut une pierre ressemblant étrangement au crâne d'un grand anthropoïde. Sa troisième trouvaille fut une autre inclusion dans un rocher, cette fois d'un crâne vu de profil, avec les mêmes protubérances qu'un crâne d'hominidé.

 

D'autres fossiles pétrifiés d'os de fémur et de tibia furent également mis à jour.

Ed Conrad décida de soumettre ses découvertes au "Smithsonian Institute" qui refusa de faire une étude poussée. Des os d'hominidés pétrifiés de 280 millions d'années, n'est pas possible et pour les scientifiques c'est le fruit d'un hasard de la nature. C'est l'attitude classique des scientifiques devant une découverte impossible, qui a poussé Ed Conrad à se ranger du côté des créationnistes. C'est avec des fonds privés que ces objets furent étudiés, analysés au microscope électronique, aux rayons X, infrarouge, etc.

Ainsi, le crâne a un palais et une prémolaire à double racine ; c'est à dire que, selon la science officielle, un rocher à forte teneur en phosphate ressemblant à un crâne d'hominidé mais avec une cavité à l'emplacement du palais et une prémolaire, ainsi que la structure cellulaire des canaux Haversiens ( visibles seulement au microscope ). Cela ne peut pas être un hasard de la nature!



Empreintes d'Hominidés au Kentucky : 250 millions d'années

En 1930, le Dr W. Burrough, chef du département de géologie du collège de Berea ( Kentucky ), annonça la découverte de dix empreintes d'hominidés dans du grès carbonifère sur les collines au nord du comté de Rockcastle. Les empreintes mesuraient 24 centimètres de long sur 15 de large. Les photos micrographiques et infrarouges qui furent prises ne montrèrent aucun signe de sculpture artificielle sur et autour des marques. De plus, l'analyse microscopique indiqua que les empreintes étaient bien dues à un impact suite à la pression du pied d'un hominidé. La roche de ces traces est estimée à 250 millions d'années.
Des années plus tard, ces empreintes furent totalement détruites par des vandales, sans doute choqués que l'on puisse étudier des preuves qui remettraient en cause ce que l'on croit savoir de l'histoire de l'homme...



Empreintes d'Hominidés en Ardèche : 220 millions d’années



En 1961, en France, sur le plateau de Daüs de la commune d'Ailhon situé en Ardèche, une empreinte d'humanoïde a été découverte à proximité d'empreintes de dinosaures dans du grès du trias moyen ( environ 220 millions d'années ).
Selon l'Abbé Albert F. de Lapparent, la déformation serait due à une surface portante abondamment imbibée d'eau, une boue trop liquide. Relevé effectué par M. P. Bellin



Empreintes géantes d'Hominidés  au mont Victoria : 200 millions d'années

Dans les années 1970, le Dr Rex Gilroy, directeur du musée d'Histoire Naturelle de Mount York ( Australie ), a découvert une empreinte géante au mont Victoria âgée de 200 millions d'années.

D'autres empreintes de pieds nus et de chaussures, mêlées à celles de dinosaures, datées de 100 millions d'années ont été trouvées dans la vallée de Carrizo dans le nord-ouest de l'Oklahoma.


Os humain au Névada : 185 millions d'année

En juillet 1877, à Spring Valley près d'Eureka ( Nevada ), quatre prospecteurs trouvèrent ce qui ressemblait à un os humain carbonisé pris dans une roche de quartzite brune. Une fois la roche enlevée, ils découvrirent une partie du fémur, les os du genou, de la jambe et du pied, d'un hominidé qui devait mesurer 3,5 mètres. La roche où ces restes étaient enserrés est estimée à 185 millions d'années.



Empreinte parfaite de pied humain en Virginie : 150 millions d’années

En 1896, une pierre portant une empreinte parfaite de pied humain de 37 centimètres de long fut montrée aux membres de l'Académie des Sciences de l'Ohio. Cette pierre fut trouvée 20 ans plus tôt aux alentours de Parkesbourg ( Virginie ), son âge a été estimé à 150 millions d'années.


Empreintes d'Hominidés  au Turkménistan : 150 millions

En 1984, le professeur Kourban Amanniazov, directeur de l'Institut de géologie de l'Académie des Sciences de Turkménie, a dirigé une expédition dans les montagne de Kouguitang-Taou au sud-est du pays. Parmi les nombreuses traces de dinosaures, ils ont trouvé également une empreinte, pas très nette mais assez distincte, vieille de 150 millions d'années, qui ressemble à la trace d'un pied d'humanoïde.





Os humains et pointes de flèches au Colorado : 135 millions d'années

Relaté dans le Saturday Herald of Iowa City, le 10 avril 1867, des os humains et des pointes de flèches en cuivre ont été trouvés dans un filon d'argent à une profondeur de  400 mètres au fond de la mine de Rocky Point à Gilman ( Colorado ). La veine où ces objets reposaient est âgée de 135 millions d'années.



Empreintes géantes d'Hominidés au Texas : 120 a 130 millions d'années


Découvertes en 1908 dans les lits du Fleuve Paluxy, près de Glen Rose, Texas.des empreintes fossilisées d'humanoïdes géants de 4 mètres de hauteur, mêlées à des traces de dinosaure de 120 à 130 millions d'années font l'objet d'une grande controverse . une telle découverte contredirait radicalement la géologique conventionnel.


 

Os et dents dans l'Utah : plus de 100 millions d'années


En 1973, un collectionneur de roches, Lin Ottinger, en arpentant un plateau rocheux dégagé par les bulldozers pour préparer une exploitation minière, aux alentours de la mine de cuivre de Big Indian, au sud-ouest de Moab ( Utah ), trouva des morceaux d'os et des dents. Soucieux de sa découverte, il fit appel au Dr J.P. Marwitt, professeur d'anthropologie à l'Université de l'Utah à Salt Lake City, pour fouiller plus avant. Devant plusieurs observateurs, des photographes, des reporters munis de caméras, ils mirent à jour les moitiés inférieures de deux squelettes humains d'apparence moderne, disposés naturellement dans une couche âgée de plus de 100 millions d'années. Les fossiles furent ramenés à l'université pour une datation, non révélée jusqu'à présent, et le professeur Marwitt fut muté.


Dent humaine au Montana : 30 millions d’années


En novembre 1926, dans le puits n° 3 de la mine de charbon de Bear Creek, à 80 kilomètres au sud-ouest de Billings ( Montana ), l'archéologue J.C.F. Siegfriedt trouva une dent humaine ( seconde molaire inférieure ) dont l'émail s'était transformé en carbone et les racines en fer. Cette dent fut trouvée dans une couche datant de 30 millions d'années. Cette découverte ne suscita l'intérêt d'aucun autre spécialiste et, comme les autres, tomba dans l'oubli.




Squelette de femme Guadeloupéenne : 28 millions d'années

Une trouvée (1812). C'est une découverte bien authentifiée qui est restée au British Museum depuis plus d'un siècle. Un squelette humain pleinement moderne a été trouvé dans l'île des Antilles françaises de la Guadeloupe, à l'intérieur d'une immense dalle de calcaire, datée par les géologues modernes de 28 millions d'années. (Plus d'exemples peuvent être cités.) Des êtres humains, comme ceux qui vivent aujourd'hui (mais parfois plus grands), ont été trouvés à des niveaux très profonds de strates.



Mâchoire d'un enfant à Bâle : 20 millions d'années


En 1958, le Dr J. Huerzeler du Muséum d'Histoire Naturelle de Bâle, trouva à 180 mètres de profondeur, dans une mine de charbon en Toscane ( Italie ), la mâchoire écrasée d'un enfant de 5 ou 7 ans de type moderne. De plus, les strates dont elle a été extraite datant de 20 millions d'années, cette découverte impossible fut classée sans suite.


Empreinte d’une Semelle Striée dans le désert de Gobi : 15 millions d’années

En 1959, une mission paléontologique sino-russe dirigée par le Dr Chou Ming Chen, découvrit dans le désert de Gobi, l'empreinte fossilisée d'une semelle striée, parfaitement régulière dans une couche de grès datant de 15 millions d'années.


Crâne dans une mine en Allemagne : entre 15 et 50 millions d'années



En 1842, un crâne humain, mal préservé, est trouvé dans du lignite vieux de 15 à 50 millions d'années. Cet objet fait partie de la collection de l'Académie Minière de Freiberg en Allemagne.




Crâne dans une mine américaine : 12 millions d'années

En 1866, M. Mattison, propriétaire d'une mine, dégagea sous une couche de basalte, un crâne humain complet qui fut étudié par le Dr L. Wyman du Collège de Harvard. Ce crâne âgé de 12 millions d'années est d'un type moderne, son authenticité ne fait aucun doute à cause de l'imbrication naturelle des gravats.

                                          Fossiles en Italie : 12 millions d'années    
      
En Italie, dans les années 1870, dans une mine de charbon, on a retrouvé le fossile d'un hominidé âgé de 12 millions d'années, baptisé Oreopithécus. Il est visible au musée de Florence en Italie. D'autres Oreopithécus fossiles ont été mis à jour en Europe, en Afrique occidentale, en Chine et en Inde.


               
                  Empreintes adulte/enfant en  Tanzanie :  3,8 millions d'années

Ce sont les pas laissés dans la boue par un(e) adulte et un enfant, qui ont ensuite été recouverts par des cendres volcaniques et que l'érosion a finalement découverts.


                                                   






Empreintes Humaines a Oklahoma : 3 millions d’années

En 1969, Troy Johnson, un géologue de trente ans d'expérience de terrain, trouva une couche de grès pleine d'empreintes fossiles au sommet d'une colline à l'est de Tulsa ( Oklahoma ). Parmi les empreintes d'espèces animales disparues depuis 3 millions d'années, certaines semblaient parfaitement humaines avec 5 orteils. Il montra des moulages de ces empreintes à plusieurs experts qui le rejetèrent à cause des implications de sa découverte.

Empreintes d'Hominidés au Nicaragua : 200 000 ans

En 1884, Earl Flint, un géologue représentant le musée de Peabody et de l'université de Harvard, a découvert dans une carrière près de Managua ( Nicaragua ), au bord du lac Gilva, à 60 centimètres de profondeur, des empreintes d'hominidés, certaines avec sandales, d'autres indiquant l'usage d'une canne. Les plus grandes mesuraient 40 centimètres de longueur. Leur âge est estimé à 200 000 ans.
Pantalons, chemises … : 30 000ans a 40 000ans

En 1964, "à 200 km au Nord Est de Moscou, dans le site de Sungis, le préhistorien Otto Bader découvrait des sépultures remontant d'après l'âge du gisement à 33000 sinon 40000 ans. Les corps, sous le sol gelé, étaient encore en bon état. Ils portaient des vêtements : pantalons, chemises sans ouverture sur le devant et des chaussures de cuir."
Gravures …des femmes et des enfants habillés comme nous… : 15 000 ans
En Août 1937, deux archéologues (dont Léon Péricard) (Lussac les châteaux, Vienne) ont trouvé dans la pénombre d’une grotte, des pierres datant de 15 000 ans. Sur ces pierres, sont gravés des hommes, des femmes et des enfants habillés comme nous (avec des vestes, culottes, chaussures et chapeau).

Empreintes d’Hominidés Géants au Nevada

Pendant l'été 1882, des détenus de la prison de Carson city ( Nevada ) en travaillant dans une carrière, mirent à jour une couche de grès dans laquelle, parmi les traces d'animaux fossiles comme les mammouths, se trouvaient six séries d'empreintes d'hominidés géants. Un rapport fut envoyé á l'Académie des Sciences de Californie le 27 août 1882. Certaines de ces empreintes ( de 50 centimètres ) montraient que ces hominidés portaient même des sandales.


Empreinte géante d'Hominidé a Cleveland



En février 2002  James Snyder, un habitant de la région de Ramona, a fait cette découverte étonnante lors d'une balade dans la forêt nationale de Cleveland.




En sortant des sentiers battus à la recherche d'or dans le massif de Gowers, Snyder est tombé sur une empreinte géante de pied fossile dans la roche granitique de ce qui a sans doute été un cours d'eau il y a longtemps... très longtemps...

Snyder, qui pense qu'il pourrait s'agir de l'empreinte d'un "Bigfoot", aimerait que des scientifiques fassent l'effort de se déplacer dans ce coin perdu, à plus d'une heure et demi de marche dans des montagnes difficiles d'accès pour étudier sérieusement cet empreinte...





Empreinte d'Hominidé à six orteils en Caroline

Au XIXème siècle, l'écrivain américain Josiah Priest, dans son ouvrage "American Antiquities" page 150, rapporte la découverte près des sources de la rivière Tennessee, à quelques kilomètres au sud de Braystown ( Caroline du nord ), d'un véritable carnaval d'empreintes de chevaux, d'ours, de dindes et d'hominidés à six orteils !




Sources :  http://dossiers.secrets.free.fr/anomalies/empreintes.impossibles.htm
               http://www.ldi5.com/d/paleo/dprints2.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire