Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

dimanche 13 juillet 2014

LES UMMITES

LES LETTRES UMMITES

Contact avec Ummo


Les Ummites (Oummains tel qu'ils se nomment dans les dernières lettres reçues en 2003 et 2004) disent être arrivés sur terre en mars 1950, dans la région de Digne, à la suite de la réception "accidentelle" d'un message en morse envoyé par un navire norvégien un peu plus de 16 ans auparavant (le bateau faisait des test de rayonnement dans la stratosphère ) . Les scientifiques ummites ont compris que ce signal était un signal codifié intelligent . Ils ont essayé de le décoder mais c'était du morse alors ils n'ont pas réussit . Mais ils ont pu localiser la source : la Terre . Alors ils ont organisé leur première "inayuyixaa " (expédition).

     

Leur type physique est humain , grand , blond : type nordique . Les ummites ont donc lancé leur première expédition sur la Terre .Ils ont été étonné de trouver une autre humanité . Ils se sont implantés sur Terre très sommairement .Leurs trois vaisseaux ont amené un corps d'expéditionnaires (de la planète UMMO, à 14,6 années de lumière) qui s’est installé, probablement sur la Crête de la Blache entre Digne et la Javie, une première base (voir lettre D57). Ils passèrent un certain temps à analyser les coutumes, se promènent à Paris (et sans doute ailleurs), et évitent de faire parler d'eux.
           
En 1966, Mr Fernando SESMA, animateur d'une association espagnole un peu " ésotérique ", et qui, dans un livre qu'il avait écrit, se disait en contact avec des extra-terrestres (d'autres), commence à recevoir des lettres. D'autres destinataires en recevront par la suite (34 espagnols et plusieurs français connus). Le contact se poursuit jusqu'en 1992 ou 1993 principalement avec les espagnols et le français Jean-Pierre Petit.

En juin 2002, Jean Pollion sort son livre "Ummo, de vrais extraterrestres" dans lequel il fait une analyse magistrale de la pensée et de la langue ummite. Chaque lettre étant signée du symbole Ummite :

    
Ceci nous amène très rapidement à créer une liste de discussion scientifique "ummo.sciences" et le site en support. Et puis, 8 mois après la mise en place de cette liste, en avril 2003, le contact est renoué par la réception de trois lettres (NR-13, 14 et 15) dans un faible intervalle de temps de quelques mois. D'autres suivent...

Il existe environ 180 documents répertoriés, représentant plus de 1300 pages de textes Ummites, mais il est possible que de nombreuses autres lettres existent (il est fait mention, dans une lettre de 1988, de 3850 pages originales, envoyés à plusieurs destinataires sous forme de copies représentant 160000 feuillets !).


   
Ces lettres racontent l'arrivée sur Terre d'un petit corps expéditionnaire de scientifiques chargés de nous étudier, leur étonnement devant le polymorphisme et le désordre social des terrestres. Ils y exposent leur sociologie qui tient du totalitarisme éclairé et du super organisme à la Teilhard de Chardin, leur technologie en particulier celle de leurs nefs(vaisseaux) lenticulaires qui profitent de plis "aléatoires" de l'espace créés par un anti-univers (univers gémellaires) pour court-circuiter les distances astronomiques qui nous séparent, leurs mœurs, leur sexologie, la géologie et la géographie de leur planète mono continentale, et également leur cosmologie, leur logique, leur philosophie et leur théologie. Leur système de mesures est duodécimal.

Ils "prouvent" une infinité de couples d'univers "adjacents" et deux univers limites de type psychique, faits d'âmes collectives planétaires (le Buawe Biaie) et individuelles (les Buawaa), avec lesquelles les hommes sont directement reliés par des capteurs d'atomes de krypton situés dans le cerveau et l'ADN.


Toutes nos particules ne seraient que des aspects d'une seule réalité fondamentale de type angulaire (l'Ibozo uu). Le style est ampoulé, redondant, professoral, dénué d'humour. Ils semblent ignorer la paresse, les arts (sauf celui des parfums), les notions de moyenne et d'arrondi et parlent de probabilité avec des décimales.


Leur langage parlé et écrit permet deux discours simultanés disjoints et indépendants sans parler d'un troisième télépathique. Ils auraient déjà envoyé sur Ummo des reproductions tridimensionnelles de nos principales œuvres. Ils prédisent une possible fin nucléaire de l'humanité qu'ils pourraient empêcher en intervenant sur nos chefs d'état qu'ils jugent tous fous et dangereux. Ils disent mélanger le vrai et le faux et qu'il ne faut pas trop les croire.

Les connaissances scientifiques sont nettement au dessus du commun et
nécessitent au moins un groupe structuré de rédacteurs. Ils ont utilisé plus de 1400 phonèmes, sans erreur d'utilisation entre les premières et les dernières lettres. Les "racines étymologiques" de ces phonèmes sont constantes dans le temps. Jean Pollion les a appelé des "concepts".






Depuis 1975 ou avant, un scientifique français, J-P .PETIT, a connaissance de ces lettres et en aurait reçu directement quelques une.. Les informations contenues lui ont permis, et il le reconnaît, d'établir diverses théories concernant la propulsion magnéto-hydro-dynamique (MHD), l'annihilation de l'onde de choc à des vitesses supersoniques, ainsi que la modélisation et le calcul d'un possible univers gémellaire.

Cette dernière théorie, si elle est acceptée un jour par la communauté scientifique, remettrait complètement à plat la conception actuelle de notre univers en permettant d'expliquer deux points d'achoppement du modèle communément admis actuellement ; la masse manquante et le déficit en neutrinos solaires.

Les Ummites n'ont, dans aucune lettre, à aucun moment, suggéré que leurs croyances puissent faire l'objet d'un quelconque " rite ". Et puis déjà, une religion existante depuis près de 2000 ans, dispense des préceptes tous comptes fait assez proches de ceux prônés par les Ummites au moins en ce qui concerne la morale et la survie de l'âme. La différence est que ces derniers disent baser leurs croyances sur la connaissance scientifique et semblent avoir éliminé les rites.


Source :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire