Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

lundi 14 juillet 2014

Mégalithes de Kansai


Personnellement pour moi, il était étonnant de savoir que dans ces régions, en plus des pyramides de l'île sous-marine de Yonaguni, il y a d'autres blocs monolithiques. Eh bien, il est le temps de combler les lacunes avec vous. Un des buts de ce voyage était la découverte des traces d'une ancienne civilisation très développée dans le Japon contemporain.
Ces objets existent, ils sont concentrés dans la région du Kansai, à 60 km de Kioto, au lieu-dit Asuka.


Retrouver ces objets a été assez difficile, même avec une carte, puisque certains d'entre eux sont situés à une distance considérable les uns des autres (dans les montagnes, les forêts, et même parmi les champs). Les Japonaise locaux ne parlent pas anglais, beaucoup ne sont pas familiers avec les mégalithes de la région.
Nous nous aidons des enfants et des chauffeurs de taxi plus omniprésents que jamais pour nous montrer la voie. Parfois, je devais prendre un taxi pour trouver un objet dans un rayon de 1 km des pourtours du village.





Ici, nous avons trouvé le premier grand mégalithe du Japon, Masuda Ivafun. L'endroit n'est pas populaire parmi les touristes, nous n'avons rencontré personne.
Le Mégalithe comme prévu était énorme. A l'étage du mégalithe se trouvait un créneau dont la forme avait été parfaitement moulée, sculptée, fondue ... choisissez le mot juste par vous-même ! Des traces de travail manuel rugueux, avec un burin, un ciseau n'ont pas été trouvées.
Le matériau du Masuda Ivafun est du granit. Sur le rocher difficile de laisser même une égratignure !



 
Le suivant sur la liste que nous avions est le mégalithe Sakafunesh. Le peuple local croit que, ce rocher de granit, très habilement découpé été utilisé pour faire du Sake (alcool de riz) ! Je me demande qui pourrait construire une telle pierre de lune dans un passé lointain pour la distillation de l'alcool ?

Ce qui suit est un artefact d’Asuka, le mégalithe Pot du Diable, qui se compose de deux parties. Une partie du monument de granit est tombé de la colline, la deuxième plaque est populairement appelée comme "la planche à découper". Le nom même des paysans locaux explique le fait que dans leur compréhension, ces blocs peuvent se déplacer et être utilisées uniquement par les démons, les gens ne peuvent pas le faire.



 
J'ai essayé d'entrer discrètement dans les fouilles maintenant fermées, en vain. Ils refusent l'accès à l'espèce de "sarcophage" ou sculpté comme un sarcophage de granit d'Asuka (Photo crédit à Eugene Shlakina)




   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire