Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

dimanche 13 juillet 2014

ROSWELL



Roswell, Mercredi 2 Juillet 1947, 21 h 50. Un orage violent s'abat sur les contrées désertiques du Nouveau-Mexique. Mack Brazel, un fermier dont la ferme se trouve au Nord-Ouest de la ville, entend soudain une violente déflagration. Dès le lendemain, au petit matin du 3 Juillet, il découvre sur ses terres un amas de débris provenant d'un objet qu'il ne peut identifier.

Après avoir récupéré quelques-uns des matériaux, Brazel se rend chez ses voisins, Floyd et Loretta Proctor,et leur fait part de sa découverte. Le Dimanche 6 Juillet, Brazel arrive dans son camion à Roswell (comté de Chaves), emportant avec lui des échantillons de débris. Il commence par contacter le bureau météo de la ville, qui lui conseille de s'adresser plutôt au sheriff du comté, George Wilcox. Ensemble, ils appellent l'officier de renseignement Jesse Marcel, de la base militaire de Roswell.

Frank Joyce; Journaliste de KGFL, la radio locale de Roswell. appelle comme à son habitude le shériff en quête de nouvelles. Le shériff Wilcox lui parle de l'histoire Brazel qui est à côté de lui, et Frank Joyce interroge Brazel par téléphone. L'officier de renseignement de la base Jesse Marcel arrive et Brazel lui raconte tout. Jesse Marcel, considérant que l'avis de son colonel est nécessaire, propose à Brazel de l'accompagner à la base pour raconter son histoire. Brazel, qui a des choses à faire en ville, propose plutôt qu'ils se retrouvent dans plus tard. Un rendez-vous est convenu au bureau du sheriff George Wilcox. De retour à la base de Roswell, l'officier de renseignement Jesse Marcel parle de l'affaire au colonel Blanchard, qui recommande de partir sur les lieux avec le personnel nécessaire. Marcel repart avec le capitaine Sheridan Cavitt, retrouvent Brazel comme prévu, et vont tous les 3 vers les lieux du crash. Arrivant trop tard, ils doivent passer la nuit dans la cabane de Brazel. Le lendemain, Brazel amène sur les lieux du crash Jesse Marcel et le capitaine Sheridan Cavitt, qui passent leur journée à ramasser les débris.

En soirée, Brazel est interviewé (enregistré mais jamais diffusé) au domicile de Walt Whiltmore, le propriétaire de la radio locale KGFL. En retournant à la base dans la nuit vers 2h du matin, Jesse Marcel fait une halte à son domicile, dans la ville de Roswell, l'incident lui semble suffisamment extraordinaire pour qu'il réveille sa femme et son fils, fier de pouvoir leur montrer les vestiges d'une "soucoupe volante".

L'après-midi du même jour, les militaires de Roswell confisquent à Whiltmore (le patron de la radio locale) la bande enregistrée de l'interview qu'il a faite de Brazel. Vers 15 h, un bombardier B-29 décolle de la base de Roswell avec à son bord le major Jesse Marcel et quelques sacs de débris. Un 2nd appareil emporte un container scellé, également chargé de l'étrange marchandise. A peine arrivé à Fort Worth, ce précieux colis est transféré dans un autre avion en partance pour Washington. Un appel téléphonique du général Clements McMullen, dirigeant alors le SAC, ordonne que le container soit immédiatement transféré à Washington pour être ensuite acheminé à la base de Wright Field. Oliver Henderson, un des pilotes du 509ème Groupe de Bombardiers de Roswell, aurait transporté les débris de l'engin, mais également 4 petits corps surmontés de larges têtes et couverts de vêtements d'une matière qu'il n'avait jamais vue auparavant.

     
Dans le même temps, une conférence de presse est organisée au bureau du général Ramey, à Fort Worth. Jesse Marcel montre les débris de réflecteurs radars en aluminium de l'engin. L'explication officielle du crash par les autorité et l'USAF est qu'un ballon météo s'est écrasé, les "extraterrestres" observés dans le désert du Nouveau Mexique étaient en fait des mannequins anthropomorphiques de test qui étaient transportés en l'air par des ballons de haute altitude de l'U.S. Air Force pour des recherches scientifiques. Les journalistes vont lâcher l'affaire. James Bond Johnson prend des photos. Le lendemain l'explication du ballon météo est relayée par le Fort Worth Star Telegram et le Roswell Daily Record, qui reprend une interview de Brazel. Son fils Bill découvre toute l'histoire et la photo de son père à la Une du Albuquerque Journal, et part avec sa sœur Shirley à a ferme, où son père n'est toujours pas revenu.
      

  

Dans la soucoupe volante qui s'est écrasée le 2 juillet 1947 à ROSWELL, au Nouveau Mexique, on découvrit quatre petits humanoïdes. Il y eut 92 témoins, 35 témoignages de première main (du personnel de l'Air Force). Le 13 février, on trouva un autre vaisseau spatial dans les environs d'Aztèque, au Nouveau Mexique. La deuxième chute d'un autre vaisseau dans cette même région eut lieu le 25 mars 1948 dans le Heart Canyon. Le disque avait 33m de diamètre, il était fabriqué avec un métal qu'on n'avait jamais vu et l'on y trouva seize morts qui mesuraient environ 1.20m. En 1949, une autre soucoupe fut trouvée à Roswell, et l'un des passagers survécut. Un officier d'aviation reçut l'ordre de l'emmener a Los Alamos où se trouvaient, à cette époque, les installations les plus sûres des forces armées des Etats-Unis.

On décrivit le passager comme un humanoïde reptiloïde avec certaines caractéristiques propres aux insectes. On le nomma simplement "EBE" (Extraterrestrial Biological Entity). EBE relata que ceux de sa race rendaient visite à la Terre depuis 25.000 ans, qu'il venait d'un système d'une étoile double, que leur planète était désertique et que leur soleil menaçait de disparaître. LA créature extraterrestre dit aussi que ça race disposaient de bases souterraines dans différents endroits de la Terre.

EBE enseigna au jeune colonel qui lui tenait compagnie l'existence de la réincarnation et la survie de l'âme qui correspondent aux lois de l'Univers. Tout fut noté et rassemblé sous le code "YELLOW BOOK". On essaya de pendre contact avec la race d'EBE mais sans succès.
Ce projet portait le nom de SIGMA. Fin 1951, EBE tomba gravement malade. Comme les fonctions biologiques de son corps dépendaient de l'apport de chlorophylle, on fi appel à un botaniste, le Dr Guillermo Mendoza, pour le traiter. EBE resta à Los Alamos jusqu'à ce qu'il y mourut le 18 juin 1952 "pour un motif inconnu". Le colonel qui s'occupait de lui aurait pleuré à sa mort. il l'aurait aimé comme un enfant.

Plus tard, sous le projet ROBERTSON-PANEL, on adapta cet événement à l'écran ; le film porta le titre "E.T.". Ce film de science-fiction avait pour but de familiariser le public avec ce type de créature assez repoussante.


   
Le 6 décembre 1950, une autre soucoupe (de 30m) tomba près de Laredo, au Texas. On trouva dans les débris un passager calciné d'1m30 avec une tête extrêmement grosse. Cet incident suscita une vive émotion lors de la parution des photos. Le 20 mai 1953, on récupéra à Kingman, en Arizona, une autre soucoupe plus petite qui mesurait 10m de diamètre. Il y avait quatre morts qui, eux aussi, furent emmenés, comme les autres, à la "Wright Patterson Air Force Base" (Hangar 18).

Dès la première chute, plusieurs organisations secrètes furent créées, elles s'occupaient de tout ce qui concernait les OVNIs : La plus importante fut l'opération MAJESTIC 12, fondée le 12 septembre 1947 par le président Truman et dont dépendaient tous les autres projets (MAJESTY est le nom de code pour le président). Parmi les membres, il y avait le Dr Vannevar Bush, conseiller scientifique du président ; le ministre de la Défense Forrestal et aussi, plus tard, Nelson Rockefeller, Allen Dulles, chef de la CIA et J.Edgar Hoover, chef du FBI. Les autres faisaient partie du CFR. Tous les douze étaient aussi membres de la "Jason Society", l'élite de l'ordre des "Skull & Bones". Le siège du Majestic 12 situé à Maryland, accessible seulement par les airs, est connu sous le nom de "Country Club" par les cercles d'initiés.

En 1995, un film documentaire présente l'autopsie d'un extraterrestre récupéré à partir du crash de Roswell. Il sera fortement contesté. Le film est certainement une manœuvre de ridiculisation de l'affaire Roswell. Il y a un musée à Roswell sur le crash, aussi un grand nombre de photos circulant sur internet proviennent du musée et non pas du documentaire et encore moins du crash!



Dossier ovni N°3 - Le Cas Roswell


Secrets Et Mysteres Du Monde Crash Ovni de Roswell





Source : http://secretebase.free.fr/ovni/dossiers/roswell/roswell.htm


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire